Grosse et Heureuse ?

Comment être épanouie quand on est grosse ? Comment faire face à la grossophobie ? Comment avoir confiance en soi et se trouver belle en surpoids ? Dans cet article je vous partage mes conseils pour vivre grosse et heureuse. Que le sujet de la grossophobie vous touche ou non, je vous invite à lire cet article pour prendre conscience de ce que vivent plus de 10 millions de français.

PS: Cet article ne vise pas à promouvoir le surpoids et ne juge en aucun cas de l’état de santé de chacun. Grands, petits, gros, minces… Nous sommes tous différents et beaux. Merci pour votre bienveillance.

Les propos grossophobes

Être victime de grossophobie n’est pas normale. La première étape pour lutter contre cette discrimination est de la reconnaître.
Le mot « grossophobie » désigne les comportements stigmatisants et discriminants envers celles et ceux qui sont en surpoids et/ou obèses. Concrètement, c’est le rejet des personnes grosses et la valorisation de la minceur.

La grossophobie s’exprime au quotidien à travers des préjugés sur les personnes grosses et ce qu’elles ne font pas pour maigrir : l’impression qu’elles mangent trop et n’importe quoi, qu’elles sont feignantes, qu’elles sont sales et négligées, qu’elles sont forcément en mauvaise santé…

À chaque fois que vous êtes témoins d’un propos grossophobe, ne l’ignorez pas et ouvrez la discussion. Bien souvent vous verrez que les gens ne s’en rendent pas compte. La première étape est de leur faire prendre conscience de leurs préjugés. Il arrive aussi que votre interlocuteur se montre fermé et irrespectueux. Dans ce cas ne perdez pas votre énergie, et éloignez-vous des gens toxiques. Si quelqu’un vous fait vous sentir mal, ce n’est pas vous le problème.
Le fait d’agir en ouvrant le débat ou en vous éloignant vous permettra de ne plus souffrir en silence et de prendre confiance en vous. Vous n’avez pas à subir la grossophobie, jamais.

La grossophobie sociétale

Outre les propos discriminants, la grossophobie est aussi sociétale. Pour illustrer mon propos, voici un extrait de On achève bien les gros » par Gabrielle Deydier :


« En avion, au lieu de se dire qu’on va faire payer deux places à une personne obèse, on pourrait aussi imaginer qu’on fasse quelques sièges qui soient plus larges… Il n’y a rien qui est pensé pour les gros, que ce soit le dentiste qui a peur que tu casses son fauteuil, ou quand je vais chez le médecin et que je ne peux pas m’asseoir dans les sièges à accoudoir de la salle d’attente. Il y a 10 millions de personnes obèses en France, et personne ne se demande où elles sont… Mais elles sont où ? Pas dans l’espace public, elles ne peuvent pas se l’approprier ! Quand elles se l’approprient, elles se font insulter« .

Se cacher, se renfermer, se dire qu’on n’a pas notre place dans ce monde, voilà ce que véhicule la grossophobie sociétale. Le monde n’est pas fait pour valoriser les différences. Alors comment faire pour s’y sentir bien ?

La première étape c’est de ne pas tomber dans la honte de soi. Si votre chaise est trop petite, demandez-en une autre ou changez de restaurant. Si votre ceinture d’avion vous serre trop, demandez une rallonge (tous les avions en ont) et si un professionnel de santé vous fait vous sentir mal trouvez-en un autre…

Vous n’avez pas à subir. Vous avez le droit de vivre, de profiter et d’expérimenter comme tout le monde. Pour vous donner un exemple concret, avant je pensais que je ne pourrais jamais avoir accès à certaines activités à cause de mon poids. Et puis un jour j’ai fais du parachute ascensionnel ! Je n’aurais jamais cru ça possible, mais j’ai rencontré 2 personnes adorables qui m’ont tout de suite misent à l’aise. Ils ont réglé leur matériel tout en ne me faisant jamais sentir différente, c’était normal pour eux de s’adapter.
Grâce à cette expérience folle j’ai compris que c’était moi et moi seule qui me fixait des limites. Tout est possible ! La preuve en images (pardon pour mon langage dans la vidéo mais c’était un sacré challenge pour moi !).

Voir les différences

Dans les faits, les personnes en surpoids ne sont presque pas représentée dans la société. Pas étonnant qu’il soit difficile d’avoir confiance en soi quand on ne voit aucune personne à qui s’identifier dans les médias…
C’est aussi pour ça que c’est important pour moi de me montrer sur les réseaux. Je suis là, je suis féminine, j’aime mon corps différent. Si je peux le faire, vous le pouvez aussi !

Pour abbatre les diktats et contrer le regard déformé que la société nous impose, j’aime suivre des créatrices de contenus digitaux toutes différentes et bienveillantes.
Ces femmes qui me font du bien de par leurs messages et juste le fait qu’elles soient elles-mêmes. Je vous invite à en découvrir quelques unes :

  Je vous invite à partager à votre tour les femmes qui vous font du bien en commentaire.

Aller plus loin

On me dit souvent que je sais bien me mettre en valeur. C’est à la portée de tout le monde ! Il suffit d’essayer des vêtements différents et de voir ceux dans lequels ont se trouve belle et qui nous font nous sentir bien. Pour continuer sur ce sujet je vous invite à lire mon précédent article blog « Mon corps est-il beau ». Et si vous souhaitez que je vous accompagne sur le chemin de l’amour de soi, je propose des coachings bien-être ici. Et en prime, voici tout une liste d’enseignes qui vendent des vêtements grande taille:

NewLook
Forever21
Asos
La Redoute
Bon Prix
Zalando
Boohoo
Mango
Missguided
H&M
Dorothy Perkins
Evans
Kiabi
La Halle
C&A

Laisser un commentaire

Ma newsletter

S'inscrire pour recevoir un E-book OFFERT "31 jours de bien-être" et découvrir du contenu exclusif tous les dimanches.